10 nov. 2014

Sivens est une île

Sivens est une île !

Panorama sans titre1

A Sivens, dans le désert laissé par les déboiseurs et les défricheurs, “ils” construisent un village. Préhistorique, médiéval, avec les moyens du bord, bois de récup, torchis du ruisseau, palettes de la société de conso. “Ils” construisent des cabanes, et des ponts levis au dessus des fossés d'eau. “Ils”, des gars, des filles, avec un seul prénom égalité, mixte, Camille, un “foutez-nous la paix” réponse définitive au sempiternel “vos papiers !”.

Mais bon, “c'est pas des gens comme nous” disent les braves gens ! “Vous avez mesuré leurs cheveux ? Vous avez vu l'état de leurs vêtements ? Vous avez senti leurs cigarettes ?” Les mêmes distinguos font les peurs éternelles, les braves gens n'aiment pas que ! Et puis ils jettent des pierres dans les vitrines et sur la tête des policiers !

Bon, c'est vrai, lors des manifestations quelques uns ont choisi une résistance nettement plus musclée ! Ils opposent au matériel militaire et sophistiqué des forces de l'ordre, cailloux, pétards et fumigènes de 14 juillet, à leurs carapaces de homards bleus, foulards et cagoules.

Quelques uns. Quelques uns cèdent à la colère. Quelques uns continuent à penser que l'on ne pourra pas changer ce vieux monde autrement que par la violence. On peut comprendre, la police tue leurs copains. Je voudrais nous y voir.

Mais cette violence fait la une, le pouvoir la provoque et l'utilise pour manipuler la très indiscernable opinion publique, les braves gens qui n'aiment pas que, certains médias complices contribuent.

Mais la très grande majorité est pacifique et pacifiste et se présente torse nu, nez de clown et bras levés devant les boucliers et les matraques des gardes mobiles,.

À Sivens, sur les rives scalpées du Tescou, “ils” construisent une île ! Notre vieux monde fissuré, ses supers et ses hypers ils n'en veulent plus !

Notre pauvre république (gagnée il ya 222 ans par de semblables gamins) avec ses présidents bavards et ses inutiles hémicycles, ils n'en veulent plus !

On aura beau édifier tous les barrages du monde pour faire monter le niveau du ruisseau, ils s'en foutent pas mal, ils construisent un monde à eux, l'île qu'ils façonnent est flottante et insubmersible ! Je veux dire que les idées libertaires qu'ils redécouvrent et actualisent germeront comme les glands semés l'autre jour.

Ils font des cabanes et de hautes tours avec les troncs rescapés du massacre, des miradors pour voir arriver les copains mais aussi pour guetter l'ennemi, l'état de droit propriétaire de l'endroit, garant de l'ordre et du rangement républicain.

Car on risque de ne pas les laisser faire plus longtemps, non mais, manquerait plus que ça, il va bien s'en trouver un pour donner un coup de pied dans leur château de sable. C'est annoncé.

Ce jour là, l'indifférence des braves gens fera le reste.

 

Posté par artpieton à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :