blog

Mon cher Capitaine

Inutile sera ma lettre pour vous recommander auprès des poètes disparus installés en cercle qui, disiez-vous, vous ont tant de fois repêché .

vous écriviez aussi : ̎ Les poètes valent autant que les marchands pour donner du sens au lever du matin ̎

alors vous trouverez ci après les dernières nouvelles du front sous la forme d'un collage de nombreux papiers découpés, remontés des sédiments de ma Mémoire(s) et qui prétend constituer une manière de poème que je vous dédicace ( le comprendra qui pourra )

Matthieu G. que nous avons vous et moi si joyeusement fusillé en 2008, me prie d'ajouter :

Je ne pourrai pas être présent pour la dernière. Mais si tu veux bien, transmets lui en silence toute mon affection pour la suite si suite il y a...

Et remercie le pour sa présence forte à l’ombre de laquelle il faisait si bon grandir. 

blog

sous ma vieille couenne de vieil âne

la tapisserie se décolle

un quartier m'a attendu ou va me prendre pour un fou

ma mère n'a jamais eu d'enfants, trame de famille

bientôt le soleil, la pluie d'été

j'ai acheté l'ampoule pour la lune

dégusté chaque soir un fondu au chocolat Belin

dans un palais de cartons

glissé sans chuter sur un fil imaginaire

sous le pont du Castelviel

roulé de cour à jardin une orange algérienne

pendu Marianne haut et court avec l'écharpe du maire

j'ai vu les étoiles de mer engloutir les ormeaux

la peur avait disparu je n'ai plus eu peur

je sais ce qui manquait, c'était le vent

quel beau silence ! un silence chaud comme du velours noir

dans la niche une vierge électrique soucis d'encre

le son des casiers à bouteilles un repas de trop

avec l'homme debout sur la table on a marché sur la lune

à partir d'aujourd'hui tu es désigné par le Royaume des oranges

pour établir la légende de ta race

qu'est-ce qu'on a retrouvé des pieds de Boris Kos ? la fêlure

il n'est peut être pas mort peut être qu'il voyage seulement

jacques trouvé